© 2018 par Atelier Graphique Christophe Giudicelli

Villeneuve-lès-Maguelone Montpellier Sète (Hérault 34) Lattes Lunel Béziers Agde Mauguio Castelnau-le-Lez Mèze Pérols Palavas-les-flots Mireval Frontignan Vic-la-Gardiole Fabrégues Saint-Jean-de-Vedas

LE
NEUROFEEDBACK
DYNAMIQUE
TEMOIGNAGES
REVUE DE PRESSE
Historique

 

La technique du Neurofeedback Dynamique s’appuie sur les travaux du médecin britannique Richard Caton qui constata en 1875, sur des animaux, que l'activité électrique du cerveau était liée à l'activité mentale.

La première méthode de Neurofeedback est apparue en 1971, et les premiers appareils d’EEG-Biofeedback existent encore. Mais l’appareil de deuxième génération Neuroptimal, que nous utilisons aujourd’hui, a été créé en 2001 par Val et Sue Brown, deux psychologues cliniciens américains.

Cette méthode est un entraînement de réorganisation globales et non volontaire du cerveau, 100 % naturelle et sans effets secondaires, qui s’appuie sur sa neuroplasticité.

 

La neuroplasticité est une notion récente qui constitue une révolution dans le domaine des neurosciences. Il y a une dizaine d’année encore, on pensait que le cerveau se développait pendant les premières années de la vie pour ensuite décliner inéluctablement. Nous savons maintenant que le cerveau est « plastique ». Des connexions existantes peuvent se modifier, changer de force. De nouvelles connexions peuvent apparaître, et ce à tout âge de la vie.

 

Déroulement d’une séance

 

La praticienne discute tout d’abord avec vous pour connaître vos motivations, vos besoins et vos particularités. Elle vous informe également des bienfaits que vous pouvez attendre du Neurofeedback Dynamique et du déroulement de la séance.

 

Vous prenez ensuite place dans un fauteuil confortable, la praticienne place 5 capteurs sur votre tête et vos oreilles. Elle vérifie par un test rapide que le logiciel de son appareil détecte bien les activités de votre cerveau, puis la séance proprement dite peut alors commencer : vous écoutez de la musique grâce à un casque posé sur vos oreilles, et vous n’avez plus qu’à vous relaxer pendant environ 30 minutes.

 

Vous remarquerez sans doute des microcoupures de son : c’est le système Neuroptimal qui réagit à chaque fois qu’une circulation erronée de l’information se produit dans votre cerveau. Ces très brèves interruptions de la musique suffisent pour que votre cerveau s’autorégule seul, et que vos problèmes s’atténuent ou disparaissent peu à peu, au fil des séances.

 

 

Fréquence, durée
et nombre de séances

 

Une séance dure en général une heure : il y a d’abord la discussion avec la praticienne, puis l’écoute de la musique au casque pendant environ 30 minutes, et enfin un dernier temps d’échange.

 

Les premières séances doivent être espacées de seulement quelques jours. A partir de la quatrième séance, les séances peuvent avoir lieu tous les sept à dix jours. L’idéal est de réaliser deux séances par semaine pour les 4 premières et de continuer au rythme d’une par semaine.

 

Le nombre de séances nécessaires est difficile à prévoir à l’avance. Selon les personnes et la nature du problème à régler, le nombre de séances pour obtenir un résultat durable peut varier de 10 à 30.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now